Que veulent dire nos gestes ? (partie 2)

Que veulent dire nos gestes ? (partie 2)

Dans ce deuxième blogue explorant les gestes corporels, nous discuterons de 5 autres éléments importants à considérer lors d’une discussion.

Se gratter

Se gratter est souvent un signe d’exaspération, d’envie de changer de sujet, d’impatience, de malaise, de refoulement d’émotion ou encore un signe que la personne désire discuter d’un élément mais qu’elle en est incapable. Finalement, si un individu se gratte lorsque vous lui posez une question, il s’agit d’un indice de réflexion.

La posture du corps

Selon Jean-Pierre Veyrat, expert en morphogestuelle : “Dans un rapport à la verticalité, l'extension du corps se rattache à une attitude de domination ou de quant-à-soi ainsi, une personne contractée montre une attitude de soumission." Si la personne se penche vers l'avant, détendue, les bras et les jambes non croisés, ceci indique une ouverture aux autres, une attitude de partage, si elle se projette légèrement vers l'arrière, c’est qu’elle démontre une attitude de crainte, de fuite.

La distance et la position

Si vous regardez bien la posture des individus en interaction, celle-ci vous en dira énormément sur la relation entre ces personnes. Entre autre, elle reflète le sentiment que la personne a d’elle-même ou de l’autre. La distance lors d’une discussion est en fait la composante sociale de la gestualité par excellence. Cette distance dit : "Voici comment je me situe vis-à-vis de vous et comment vous devriez vous situer vis-à-vis de moi". Donc, alors qu’une position de face-à-face indique une communication directe, une position en angle indique une conversation neutre.

Être assis

Lorsqu’une personne se sent stressée ou encore qu’elle s’intéresse à un élément de la conversation, elle changera sa posture par le biais de micro-mouvements. Par exemple, une posture assise de trois quarts sur une chaise indique la confiance, l’ouverture, il s’agit d’une position de compromis, qui empêche la confrontation. À noter cependant, que si cette position change et revient à un face-à-face, c’est que votre interlocuteur tente de recadrer la discussion.

Les pieds

Les pieds et les jambes sont les parties du corps les plus honnêtes. Ainsi, si la pression monte, la personne pourrait dandiner, taper du pied, voir même sauter d’un pied à l'autre. Si la personne est assise, ces gestes seront difficilement contrôlables.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire